L’équipage

Qui voyage ?

Notre équipe a travaillé fort pour se constituer ! Il a fallu réunir pour le voyage les marins les plus compétents et les plus aguerris… La valeur n’attendant pas le nombre des années, nous avons sélectionné les meilleures recrues parmi les plus jeunes pirates…

Les voici pour vous en exclusivité!

Lam sous voiles

Lam

Magnifique Lagoon 380 qui nous a suivis de l’été 2010 à août 2013. Il étire ses voiles au-dessus de la mer des Caraïbes avec zèle et rapidité puisque sa vitesse de croisière frôle désormais les 8 noeuds en navigation!

 

Belle prise, Théo!

Théo, dit le Pirate

Théo est un valeureux marin qui n’a qu’une peur, c’est de ne pas pouvoir manger ses tartines au miel le matin… C’est un pêcheur hors pair qui brûle de se mesurer aux thons de l’Atlantique (en attendant, il jette son dévolu sur des poissons minuscules de la marina qui s’en souviennent encore…). Lève tôt, notre Théo national pourrait bien faire partie de l’équipe du matin, sans pour autant lâcher ses sempiternels Gaston Lagaffe qu’il lit à longueur de journée (il s’en inspire quand il doit organiser son temps…) Il a d’ailleurs adopté notre hamac et l’a inauguré aussi sec! C’est  aussi un professionnel du kayak: Il pratique les volte face d’urgence, en cas d’attaque de rorqual, et fait des pointes de vitesse pour épater les canards!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sacha, dit « Sache »

Sacha non plus ne fera pas partie de l’équipe de 4-7h, attendu qu’il est sur pilote automatique jusqu’à environ 9h chaque matin, ce qui par ailleurs ne manque pas d’intérêt en cas de panne sur le bateau… Sacha est un marin intrépide, qui se battra volontiers avec courage en cas d’attaque inopinée d’une armée de papillons. Il est notre champion de la cocologie (comprendre ‘gingin’, ou encore ‘comprenette’) qui explique à qui veut l’entendre que si la mer bouge, c’est à cause des poissons qui nagent dedans. En navigation, Sacha est très habile pour détecter les couchers de soleil et chante tout le jour durant pour éloigner les requins méchants. Un apport indispensable pour qui veut s’assurer d’un trajet sans encombre!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laé, dit ‘Mooneymoon’

Né dans un chou… de Bruxelle, Laé est un pirate de caractère, qu’il vaut mieux réveiller doucement le matin. Ce n’est donc pas à lui que nous confierons le quart de 4-7h… Aventurier de naissance, ses 4 années d’existence lui assurent une expérience certaine dans l’art de bouffer les céréales à pleines mains, et surtout de brandir sa canne à pêche en parcourant le  bateau avec ses palmes aux pieds ‘pour aller nager avec les dauphins’! Qualités qui ne manqueront pas d’intérêt en cas de famine sur le navire, ou bien d’attaque de baleine mangeuse dedites céréales.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fanny, dite ‘mammmaaannnn’

Sur l’eau, je règne sur un royaume pas mal plus petit que sur Terre, et ma vie consiste à admirer les algues qui pendouillent au bout d’un vieux bout de baton trouvé dans l’eau, à répondre aux sempiternels et désespérés ‘mammmaaannnn’ qui ponctuent ma journée, à souquer les écoutes dans les virements de bord, à mitonner des petits plats pas trop élaborés, les jambes en équilibre sur un plancher qui penche dangereusement, pour nourrir une horde de pirates affamés. Comme sur Terre, l’ennui ne fait pas partie de mon vocabulaire, et j’espère avoir l’occasion de buller un petit peu sur une des nombreuses îles que nous allons visiter (ça me changerait agréablement!). Sinon, je passe le temps qui me reste à admirer avec des yeux de poissons morts d’amour mon capitaine à qui la barbe va décidément bien!

 

Premières langoustes!!

Capt’ain Ben

Sur un bateau, notre Ben caribou devient un autre homme… Il se laisse pousser une charmante barbe, se met à parler de drisses et de haubans (ceci dit, il ne s’arrête jamais vraiment), boit avec encore plus de plaisir son café du matin au soleil dans le cockpit, se met à se tortiller d’impatience dès que le vent dépasse 10 noeuds (mettons 5, quand il est vraiment en manque!)… Bref, c’est un homme HEUREUX! Il socialise aussi bien vite dans les marinas, pour peu que ses nouveaux potes l’invitent à boire des bières jusqu’au bout de la nuit! Végétarien de nature, il a cependant prévu quelques entorses à son régime alimentaire pour faire honneur aux poissons divers que les mousses vont ESSAYER de prendre en mer, à suivre…

(Visited 33 times, 1 visits today)

6 réflexions au sujet de « L’équipage »

  1. magnifique et admirable à la fois.Il faut oser d’aller au bout de tels projets.bravo et en vous souhaitant de merveilleuses navigations, couchers de soleil innombrables ,des poissons volants des dauphins et de beaux souvenirs pour les moussaillons et toute la famille. J’allais oublier de vous dire qu’en lisant votre crew list j’ai lu la plus belle chose de l’année. Une fois de plus la vérité et l’évidence sortent de la bouche des enfants.bravo à « Sache »( a tous les autres aussi) « si la mer bouge c’est parce que les poissons nagent dedans » C’est vraiment trop beau. Régalez vous et merci de nous faire rêver aussi.

  2. J.ai hate de lire vos aventures. Il existe encore du monde vrai pour nous faire rêver. C’est très rassurant et ca donne le gout de bouger.

  3. J’ai hâte de rencontrer vos enfants, car à bien des points de vue, on a un peu les mêmes …. et ils devraient s’entendre !!

  4. Bonjour

    Nous ne nous connaissons pas, c’est mon ordinateur qui vous a trouvé dans les dédales d’Internet. Une vidéo sur une traversée joyeuse, qqes posts découverts sur un blog… J’ai été touchée par votre regard, votre façon de vivre les choses.

    Pour ma part, je vais me poser une petite année à partir Novembre. Me poser en partant, puisque je pars faire le Tour du Monde. J’aime l’idée d’aller le plus possible, et au bout du Monde d’arriver chez soi !
    Je voudrais prendre le temps du voyage, surtout celui du départ, et comme je suis voileuse (beaucoup de régates depuis 2 ans), c’est une évidence de traverser l’Atlantique à la voile.
    Je suis en train de chercher un équipage avec qui je pourrais partager cette aventure, ce bout de chemin important pour moi.
    Les premiers contacts ont été infructueux.
    Aussi, un peu comme une bouteille à la mer, je vous laisse ce message, au cas où vous auriez des suggestions de porte où aller toquer.

    Quoi qu’il en soit, encore merci pour le partage de vos expériences, comme des bouteilles jetées dans la mer d’Internet.

    Helene, 39 ans, parisienne, « facilitatrice » de séminaire, voileuse du WE, heureuse de vivre

  5. Bonjour

    Nous ne nous connaissons pas, c’est mon ordinateur qui vous a trouvé dans les dédales d’Internet. Une vidéo sur une traversée joyeuse, qqes posts découverts sur un blog… J’ai été touchée par votre regard, votre façon de vivre les choses.

    Pour ma part, je vais me poser une petite année à partir Novembre. Me poser en partant, puisque je pars faire le Tour du Monde. J’aime l’idée d’aller le plus possible, et au bout du Monde d’arriver chez soi !
    Je voudrais prendre le temps du voyage, surtout celui du départ, et comme je suis voileuse (beaucoup de régates depuis 2 ans), c’est une évidence de traverser l’Atlantique à la voile.
    Je suis en train de chercher un équipage avec qui je pourrais partager cette aventure, ce bout de chemin important pour moi.
    Les premiers contacts ont été infructueux.
    Aussi, un peu comme une bouteille à la mer, je vous laisse ce message, au cas où vous auriez des suggestions de porte où aller toquer.

    Quoi qu’il en soit, encore merci pour le partage de vos expériences, comme des bouteilles jetées dans la mer d’Internet.

    Helene M, 39 ans, parisienne, « facilitatrice » de séminaire, voileuse du WE, heureuse de vivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *