Le jeu du “j’aime, j’aime pas”

Eh bien oui, je vous avais promis la suite des élucubrations éducatives débutées il y a quelques semaines, et elles viendront, promis !

C’est juste que ce soir, j’avais envie de me livrer à un petit exercice qui m’a traversé l’esprit dans un coup de vent : le j’aime/j’aime pas. A vous d’y ajouter vos petites idées, c’est juste histoire de…

J’aime revenir à la maison avec un meuble Ikea (n’importe lequel : compliqué ou simple, énorme ou minuscule) et observer avec une certaine béatitude mon Laé se précipiter pour le monter aussi sec. Parce que le môme, il est bilingue français-Ikea ! Monter ces meubles, se perdre dans les méandres d’un plan, choisir les bonnes petites vis parmi les millions qu’ils t’envoient pour finir le truc, c’est pour lui aussi simple que d’engouffrer un de ces sandwich aux œufs qu’il adore !

J’aime les fossettes de Théo quand il balance une vanne énorme ou bien super vulgaire. Il a alors ce rire particulier (et pas particulièrement brillant pour le coup !) avec la fossette qui se creuse largement, et c’est irrésistible.

J’aime quand Sacha joue à Concept et que tu cherches le mot qu’il essaie de te faire deviner. Tu fais des suggestions (parfois hyper débiles) et plus elles sont idiotes, plus il te regarde en hochant la tête, les yeux écarquillés, pour te faire croire que tu t’approches du but. Alors toi, tu persistes, tu te noies dans le champ sémantique du mot que tu penses être le bon, et en fait, NON ! C’est pas ça du tout ! C’est juste que Sacha, il t’enduit d’erreur, tellement que tu t’en fous partout… Et au final, tu trouves pas son fichu mot, et il est super ravi (il n’a pas encore compris le but du jeu)

J’aime pas les pourriels, et ces mails sempiternels qu’on t’envoie sur tous les sujets imaginables pour te pousser à cliquer là où c’est pas une idée, pour t’emmener sur des sites pas catholiques qui vont t’extorquer des trucs ou te refiler des virus comme un morpion s’accroche à son poil pubien…

J’aime pas constater que la résolution de Ben pour 2018 consiste à m’empêcher de dormir à 22h chaque soir… Que ce soit en rentrant de son stage à 23h, en reluquant ses cours en ligne au lit jusqu’à 22h30, en grimpant aux rideaux tout seul dans la chambre à 23h10 (pour s’apercevoir qu’au final, des rideaux, on n’en a pas encore mis aux fenêtres…) ou encore sur les coups de 22h18 en hurlant à la mort dans toute la maison parce qu’il cherche son T shirt pour dormir, celui où y a écrit dessus « C’est MOI qui commande » (parce que son T shirt « J’ai toujours raison» est dans le panier de linge sale depuis 3 jours…).

J’aime pas quand mon chien Jingko vient me voir parce qu’il veut un câlin et qu’en guise de témoignage d’affection, me laisse un long filet de bave sur le jean noir que je viens d’enfiler pour aller bosser…

J’aime lire la BD de Thomas Pesquet, quand j’imagine le trip que ça a dû être de partager pendant 48h une capsule Soyouz à 3, toutes misères confondues… Et puis j’aime cette BD tout court, parce que cela fait 3 jours que tous les soirs (vu que Ben a décidé de m’empêcher de dormir), je me bidonne en lisant les vignettes !

(Visited 36 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.