Bretagne sauvage

Ce WE, Cécile et Thib’ sont venus nous rejoindre depuis Paris. Cécile est une des nièces de Ben, et on a été ravis de les accueillir à bord. Samedi, promenade aux îles face à la Baule avec notre petit couple et Valérie, une des soeurs de Ben, accompagnée de sa petite famille. Journée de voile extra, bon vent et peu de vagues, même si les 5 enfants à bord ont eu le mal de mer et – à notre grand bonheur, il faut le dire! – ont dormi pendant au moins 1 heure!!! Petit lunch sur le pouce en famille, c’est génial, ça court partout sur le bateau, beau soleil, le rêve! et le plus drôle, c’est que (probablement grâce à notre drapeau canadien) des autochtones viennent sur un vieux grément mouiller juste à côté de nous, et viennent nous faire un concert au biniou absolument exceptionnel, avec des petits vieux qui dansaient même sur le pont pour marquer le rythme! Épatant et vraiment sympa.

Le lendemain, journée parfaite… On repart vers notre petite île parce que Thibault est un fan de pêche, et on pose l’ancre sous un soleil radieux. Côté pêche, le bide total. Par contre, les grands emmènent les petits à la nage jusqu’à l’île (les enfants se sont senti une âme de Robinson) et ensuite, bouffe sur les trempolines, festin de bigorneaux suivi d’une salade aux crevettes fabuleuse, le tout avec de la musique disco et en maillot de bain! Comme dans la pub Lagoon!

Hier, départ pour l’île de Houat, petite escale sur notre route vers loctudy où nous avons RV avec Philippe et Pascale (mes parents!) pour les emmener 2 jours en voile (preuve qu’ils n’ont pas froid aux yeux). Et là, splendeur de coton: l’île est sauvage, pas une voiture, des côtes battues par les vents d’un côté, immense plage de l’autre, toute petite et discrète dans son écrin de rochers blanchis d’écume. On y retournera, c’est sûr.

Aujourd’hui, petite escale à Locmiquelic, pour magasiner dans une boutique d’accastillage de Lorient histoire de compléter notre panoplie de voileux. Et demain, on fait cap vers les Glénans, pour profiter des plages magnifiques et de l’eau cristalline. Ceci dit, pour être tout à fait honnête, l’eau a beau être cristalline, elle est loin, très loin, de rivaliser en température avec les eaux de Floride! On se penche sur l’avant de la coque du cata, on la contemple, elle est claire et d’un vert magnifique. Alors on décide de sauter, un tantinet intrépide. Et comme de fait, c’est la douche froide au moment de l’impact! Mais on finit par s’y faire, et on décide que, oui, les douches froides toute l’année à Montréal après la douche du matin, ça prépare un peu!

Pour finir, on ne peut pas toujours de connecter souvent, mais on a toujours du plaisir à vous lire! (ceci est un message subliminal subventionné par le ministère des caribous 😉

(Visited 79 times, 1 visits today)

3 réflexions au sujet de « Bretagne sauvage »

  1. Pourriez-vous me donner votre prévision d’itinéraire pour savoir si je vais vous croiser avant mi aout ?? (Je suis prête à faire un pti peu de route…)

    Bises à tout l’équipage !
    Vanessa

  2. Coucou ! Ca ne se voit pas trop, mais nous suivons votre actualité, et avons toujours plaisir à vous lire ! Si on jour vous voulez des explications sur le biniou et les danses rythmées des bretons, on est là ! Bonnes vacances ! Anne-Claire & Sébastien

  3. malheureusement, on file a madeire pour une traversee de 10 jours des demain… mais tu es toujours la bienvenue au canada!

    bisous a toute la famille

    fann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.