Instants suspendus

Mélusine, petit poisson chirurgien amoureux d'une hélice...

Mélusine, petit poisson chirurgien amoureux d’une hélice…

Ce matin, c’est décidé, on y va. On lève l’ancre, les amis, direction le pain de sucre, aux Saintes. Ça tombe bien, le vent, qui ne décrochait pas de limites un peu extrêmes ces derniers jours, s’est calmé depuis peu. La houle aussi s’essouffle. À présent, nous nous ancrons dans la petite baie protégée. Christian, notre invité pour une semaine, jubile. Nous préparons notre équipement de PMT (palmes, masque, tuba, pour les non initiés). Vous êtes invités à faire pareil, si vous voulez nous suivre! À présent, petit saut dans l’eau qui nous paraît à présent plus fraîche, maintenant que nous sommes en hiver! Juste à 26 petits degrés! On nage, un peu au hasard, pendant quelques minutes… Puis, là-bas, les voyez-vous??? Deux nageoires caudales, gracieuses comme des perce-neige au printemps, qui se faufilent derrière une vague. Puis replongent. Allons voir, c’est le moment de palmer ferme!

Je m’approche, donc, aperçois alors devant moi deux magnifiques dauphins. Ils habitent le coin depuis quelques mois. Une mère et son petit, qu’elle protège en nageant doucement au-dessus de lui. Nous les cherchions à chaque visite aux Saintes, et les voilà enfin… Moment suspendu où je retiens mon souffle, nage lentement vers ces deux grands animaux splendides qui s’enfoncent sans effort dans l’eau. Ils avancent doucement près de moi, semblant accepter ma présence sans broncher. Je les suis une bonne demi heure, émerveillée de leur gentillesse. Plusieurs fois, si vous êtes assez discrets et aimables, vous pourrez les approcher assez pour les toucher presque. Ils viennent nager au bord de ma main, toucheront même celle de Théo, qui n’en peut plus de gratitude émerveillée. Replongent, ondulent un peu plus loin, reviennent jouer gentiment dans mon périmètre, repartent, plongent et m’accompagnent, un vague sourire aux lèvres. Une énergie amie flotte autour d’eux et se dégagent de leurs mouvements doux, la magie étend son pouvoir et mon coeur saute de gaieté, n’en croyant pas ses battements. C’est trop beau, c’est incroyable de beauté évanescente…

 

Plus tard, je retourne au bateau. Et sous notre hélice babord, petite surprise: Mélusine nous a quittés ! Elle qui était restée plusieurs semaines sous notre coque, à se nourrir des coraux qui avaient élu domicile sous Lam, elle a finalement trouvé une bande de poissons chirurgiens avec lesquels elle a décidé de rester. Je ne peux que me réjouir de sa trouvaille, même si c’était chouette d’avoir enfin trouvé une mascotte… De plus, elle s’était même dégotté depuis quelques jours trois minuscules poissons sergent-major (5 mm de long tout au plus!) avec qui faire les 400 coups 😉

(Visited 4 times, 1 visits today)

Une réflexion au sujet de « Instants suspendus »

  1. super le recit de cette rencontre aquatique, on y est ou plutôt on aimerait tellement y être !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *